La psychanalyse est une discipline comprenant plusieurs niveaux et dont les principes s’organisent à la fois autour d’une technique thérapeutique fondée sur l’interprétation contrôlée de la résistance, du transfert et du désir, d’une méthode d’investigation des processus inconscients par libre association et d’une théorie de la vie psychique articulée autour d’une ensemble d’hypothèses énoncées par Sigmund Freud entre 1882 et 1935.

La résistance concerne tous les processus qui font obstacle à la découverte de soi au cours de la cure, Le transfert désigne un ensemble de sentiments que le patient a éprouvés autrefois pour des membres de sa famille et qu’il réactualise, dans la cure, en les projetant sur la personne de son psychanalyste. La libre association est une méthode par laquelle le patient est incité à dire tout ce qui lui vient à l’esprit, sans discrimination aucune.

Pourquoi le divan ?

La cure type, c’est-à-dire la prise en charge psychanalytique classique telle qu’elle est pratiquée par Freud, impose un arrangement spatial particulier : le patient est allongé sur un divan alors que son thérapeute se tient derrière lui, assis sur un fauteuil. Ce choix du cadre spatial n’est pas le fruit du hasard car il permet un relâchement physique du patient, et en même temps un apaisement psychologique : n’étant pas regardé par son psy, il se sent potentiellement moins jugé et moins envahi par lui. Le psy, est également libre de réagir aux propos tenus, sans que ses éventuelles mimiques ou réactions n’interfèrent et n’influencent le patient.

Thérapeutes
Michel Chaoul

Psychiatre – Psychothérapeute (adultes et jeunes adultes) - Psychanalyste

Annie Cottet

Psychologue clinicienne – Psychothérapeute familles et couples – Psychanalyste – Coach professionnel

Isabelle Molley-Massol

Médecin – Psychothérapeute – Psychanalyste – Psycho oncologue

Gérard Tixier © Philippe Vermès

Psychiatre – Psychanalyste – Sexothérapeute – Thérapie de couple – Adolescents et adultes