Pourquoi effectuer un bilan de compétences ?

  • Faire le point sur sa vie professionnelle,
  • Réfléchir à son parcours, ses acquis et envisager des changements professionnels,
  • Définir un projet professionnel réaliste, prenant en compte les compétences, intérêts, motivations, atouts et limites de la personne ainsi que la réalité du marché de l’emploi,
  • Préciser les transformations personnelles et professionnelles à mettre en œuvre pour évoluer,
  • Trouver des stratégies pour s’épanouir davantage dans son travail, à l’intérieur ou à l’extérieur de son entreprise actuelle.

Ce qu’est un bilan de compétences ?

  • Un accompagnement personnalisé, limité dans le temps, visant à l’élaboration d’un projet professionnel réaliste
  • Une alternance de travail personnel et d’entretiens individuels
  • Un droit pour les salariés, une démarche circonscrite par des textes légaux visant au meilleur développement personnel dans un cadre professionnel.

Quand effectuer un bilan de compétences ?

  • Si vous souhaitez faire le point sur vos atouts, points forts, axes d’amélioration
  • Si vous vous sentez en difficulté dans votre environnement de travail
  • Si vous ne savez plus très bien où vous en êtes professionnellement ni dans quelle direction aller
  • Si vous souhaitez ré envisager votre avenir professionnel
  • Si vous désirez changer de voie professionnelle, ou évoluer mais ne savez pas très bien comment
  • Si vous êtes en décalage avec les besoins de votre entreprise (réorganisations,changements imposés, etc…) et doutez de vos compétences
  • Si vous voulez vérifier une hypothèse d’évolution professionnelle
  • Si vous envisagez d’effectuer une formation longue

Déroulement du bilan de compétences

  • Un entretien préliminaire gratuit, pour permettre au bénéficiaire de clarifier ses besoins et objectifs et au consultant de présenter sa démarche
  • Après accord, la signature de la convention de bilan formalisant la prestation
  • 12 à 14 heures d’entretiens (6 à 9 RV) en face à face réparties sur 8 à 16 semaines
  • 10 à 12 heures de travail personnel au minimum : préparation des entretiens, recherches personnelles, entretiens avec des spécialistes du métier, etc..
  • Un entretien de suivi environ 6 mois après la fin du bilan

Méthodologie

1. ANALYSE DE L’HISTOIRE DE VIE PROFESSIONNELLE

  • Analyse des choix d’orientation
  • Analyse de la formation et des diplômes
  • Analyse des dynamiques de changements

2. BILAN PROFESSIONNEL

  • Description des activités professionnelles
  • Bilan des réalisations
  • Identification des compétences
  • Analyse des possibilités d’évolution

3. BILAN DE LA PERSONNALITÉ

  • Synthèse des résultats aux test et questionnaire de personnalité
  • Réflexion sur les caractéristiques du fonctionnement personnel et clarification de l’image professionnelle
  • Analyse des ressources personnelles inexploitées
  • Identification et hiérarchisation des atouts, intérêts, limites, motivations et valeurs en situation professionnelle

4. CONSTRUCTION D’UN PROJET PROFESSIONNEL RÉALISTE, ADAPTE À LA PERSONNE

  • Les différents axes d’orientation envisageables à court et moyen terme  (enquêtes auprès de professionnels, adéquation projets/marché,
    recherche de formation éventuelle)
  • Le projet principal – raisons de ce choix
  • Points d’appui par rapport au projet
  • Ecart entre le profil actuel du bénéficiaire et le profil recherché
  • Plan d’action à court / moyen terme  (avec sélection d’entreprises ciblées – rédaction de CV selon la problématique)

Un document de synthèse, confidentiel, écrit par le consultant et relu avec le bénéficiaire, clôt la démarche.

Outils utilisés

Questionnaires MBTI / STRONG / Ancrages de Carrière
Documents d’auto évaluation
Documentation : Internet, Fiches ROME de l’ANPE, fiches du CIDJ…

L’organisation de la démarche

Tout bilan de compétences comporte un entretien préliminaire, gratuit
Trois possibilités de financement : le DIF, le CIF, le financement personnel

  • Le DIF
    On peut demander à son employeur d’utiliser le Droit Individuel à la Formation (DIF) pour réaliser un bilan de compétences, qui se déroulera durant ou en dehors de votre temps de travail. L’employeur peut refuser une fois seulement, et le salarié peut effectuer plusieurs demandes.
    Délai : dès l’accord écrit de l’employeur.
    Coût : le bilan est pris en charge par l’entreprise.
    Durée de la démarche : souple, en fonction de la personne et de son employeur, en moyenne de 6 à 15 semaines.
  • Le CIF
    Tout salarié a le droit d’effectuer un bilan de compétences dans les conditions suivantes : être en CDI et avoir 5 ans d’activité salariée, dont 1 dans l’entreprise actuelle (pour les entreprises de moins de 10 salariés, 36 mois d’activité salariée.). Pour les personnes en CDD, 24 mois d’activité salariée, dont 4 mois durant les 12 mois précédant la demande.
    Délai : 45 jours entre le dépôt du dossier au FONGECIF et le début de la réalisation du bilan.
    Coût : le bilan est pris en charge par le FONGECIF. Si la démarche a lieu hors du temps de travail, aucune participation n’est demandée. Pour les bilans sur temps de travail, une participation -selon les revenus- est demandée.
    Durée de la démarche : en moyenne de 6 à 15 semaines, avec un maximum de 16 semaine.
  • Le financement personnel
    Un salarié peut financer lui-même son bilan. Le montant de la démarche sera fixé en fonction de la durée de la prestation et des revenus.
    Délai : dès la signature de l’accord.
    Coût : le montant demandé est en fonction des revenus et du nombre d’heures décidé.
    Durée de la démarche : souple, sans maximum, en moyenne de 6 à 15 semaines.
Thérapeutes
Flamine de Bonvoisin

Psychologue clinicienne - Psychothérapeute adultes, couples, ados, seniors - Coach pro. et orientation