Glossaire

Bateson, Gregory


Les recherches de Gregory Bateson (1904-1980), anthropologue d’origine anglaise ayant émigré aux États-Unis, jouent un rôle déterminant dans le développement des approches éco-systémiques. Les travaux de Bateson ont touché à des domaines aussi divers que la biologie, l’apprentissage, les troubles de la communication ou l’anthropologie culturelle. Nous lui devons nombre d’apports conceptuels aux sciences humaines: parmi eux méritent d’être mentionnés le couple symétrie/complémentarité, la circularité des interactions, la métacommunication, la complexité des niveaux logiques de toute communication concrète, ou encore la position de "participant observateur". La théorie et le modèle du double lien (double bind), mis au point par Bateson, restent des références conceptuelles pertinentes pour les cliniciens de la famille.
Tout au long de sa vie de chercheur, Bateson a cherché comment les différents éléments d’une situation pouvaient être reliés entre eux. Pour Bateson, l’observateur neutre n’existe pas: il est impliqué dans ce qu’il observe et il a tendance à y appliquer la grille de lecture et la vision du monde qui sont les siennes. Les descriptions qu'il produit se situent ainsi toujours à une certaine distance de l’objet décrit, puisqu’elles impliquent nécessairement des processus de décodage et de ponctuation.
On perçoit tout le parti que le coach peut tirer d’une telle perspective. Ainsi, dans le cadre d’un coaching d’équipe, les conditions d’observation (le dispositif, le protocole, l’implication subjective et projective) influencent les personnes observées et la nature de leurs interactions; les personnes observées sont elles-mêmes observatrices des observateurs, ce qui crée un système interactif spécifique.

Voici enfin quelques recommandations proposées par l’auteur de La Nature et la Pensée qu'il est toujours utile de méditer:
• éviter de confondre carte et territoire ;
• ne pas oublier que les caractéristiques d’un ensemble ne s’appliquent pas directement aux éléments de cet ensemble;
• chercher à mettre en relation des informations différentes ce qui permettra de générer de nouvelles informations;
• utiliser l’abduction, à savoir l’idée “que les types d’opération mentale utiles pour étudier un certain domaine le sont aussi pour en étudier un autre”. La notion d'abduction permet ainsi d'évaluer le potentiel de généralisation de nos découvertes.

Bibliographie
Bateson G. 1977. Vers une écologie de l’esprit, vol. 1, Paris, Le Seuil
Pauzé R. 1996. Gregory Bateson, itinéraire d’un chercheur, Ramonville, Eres.